postheadericon Les solutions face au changement climatique : la science

rechauffement climatique

La science à la rescousse ?

La possibilité que la science règle tous les problèmes reste ouverte, c’est d’ailleurs l’argument principal des détracteurs, estimant que le changement climatique que nous vivons n’est pas principalement dû à l’homme.

Il est vrai que de nombreux progrès sont faits en termes d’écologie. Mais seront-ils suffisants pour supporter l’arrivée de ces centaines de millions de Chinois, d’Indiens, de Brésiliens et autres populations des pays émergents, dans le monde merveilleux de la société de consommation ? Aura-t-on trouvé à temps les parades permettant de produire de l’énergie non polluante ?



Les énergies renouvelables

L’un des grands espoirs de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, c’est le développement des énergies renouvelables, utilisant la force du vent, du soleil et des marées.

Si le développement de ces énergies renouvelables étaient déjà un impératif vu l’épuisement des ressources fossiles, le réchauffement climatique a permis de donner une nouvelle impulsion à la recherche.

L’énergie solaire

Elle peut être de 2 types, thermique ou photovoltaïque. Avec l’énergie thermique, on capte la chaleur du soleil (via un panneau), principalement pour chauffer l’eau d’un chauffe-eau, ou des locaux.

Les panneaux photovoltaïques transforment l’énergie solaire en électricité. Ils ne sont efficaces, évidemment, que dans des régions bénéficiant d’un grand ensoleillement. Cette technologie a tendance à se démocratiser tandis que son efficacité ne cesse de progresser.

L’énergie éolienne

Les éoliennes (cf site www.eolienne.fr), ces moulins à vent modernes qui, au lieu de moudre le grain, transforment l’énergie du vent en électricité, sont très efficaces sur les côtes et au large, zones sujettes aux vents puissants. Certains les critiquent (pollution sonore et/ou visuelle).

L’énergie hydraulique

Il s’agit de récupérer la force générée par les courants de l’eau afin de la transformer en électricité. Il existe de nombreuses applications :

  • Energie des marées
  • Energies des courants sous-marins
  • Energie thermique des océans
  • Energie des vagues
  • Courant d’un cours d’eau

Biomasse

La biomasse comprend toutes les matières organiques (bois, plantes, excréments d’animaux etc.) pouvant être converties en source d’énergie, par exemple en les brûlant ou en obtenant du méthane par décomposition. Pour qu’elle soit intéressante, il faut que son coût énergétique de fabrication soit inférieur à son rendement.

Energie géothermique

Il s’agit d’extraire la chaleur, présente dans le sol à grande profondeur à des fins de chauffage ou de transformation en électricité.

L’énergie nucléaire

Si l’énergie nucléaire pose le problème du stockage des déchets radioactifs et que l’accident de Tchernobyl est toujours présent dans nos mémoires afin de nous rappeler ses dangers, il n’en reste pas moins que ce mode de production d’électricité ne produit aucun CO2. L’idéal serait de s’en passer à moyen terme et de la remplacer par les autres méthodes de production, mais pour l’instant ces technologies ne sont pas assez efficaces.

Que doit-on en conclure ?

Il est possible que la science trouve les solutions afin d’inverser l’accumulation des gaz à effets de serre dans notre atmosphère. C’est trop tôt pour le dire, par contre il est clair que nous devons agir maintenant. C’est pourquoi il convient de revoir nos habitudes de consommation et revenir à des comportements plus rationnels et économes, dans l’esprit de nos grands-parents.